Reprise des entraînements sur glace – planning des vacances

Voir le PLANNING de fin d’année et des vacances de Noël.

Madame, Monsieur,

Dans la continuité de nos échanges, nous vous confirmons que le ministère des sports vient de confirmer ce vendredi soir l’autorisation d’accès aux ERP X pour les mineurs (plus d’informations en cliquant ici).

Dans ce cadre et en complément des éléments qui vous ont déjà été transmis par Luc TARDIF le lundi 30 novembre dernier, la Cellule COVID souhaite mettre l’accent sur quelques points clés afin de vous aider à préparer au mieux votre reprise.

1/ Reprise d’activités pour les mineurs (- de 18 ans) au 15 décembre 2020

Tel qu’annoncé, la reprise d’activités pour les joueurs mineurs (- de 18 ans) sera possible au 15 décembre 2020 sous réserve de l’application d’un protocole sanitaire renforcé.

Cette reprise d’activités correspond à l’étape 2 du déconfinement.

Par ailleurs, un couvre-feu doit impérativement être respecté (de 20h à 6h). L’organisation de vos activités devra donc permettre aux pratiquants de rentrer à leur domicile dans le respect du couvre-feu en question, c’est-à-dire au plus tard à 20h.

2/ L’accord des propriétaires ou gestionnaires des équipements

La reprise d’activités nécessite l’accord du propriétaire ou gestionnaire de votre patinoire. Nous vous recommandons donc, si cela n’est pas déjà fait, de vous rapprocher du propriétaire ou gestionnaire de votre patinoire afin d’obtenir son accord à la reprise des activités de votre club.

3/ De quelles pratiques parle-t-on ?

La reprise des activités doit s’effectuer sans proximité et donc sans contact en proposant des pratiques qui respectent la distanciation physique d’au minimum 2 mètres entre chaque pratiquant.

Aussi, cette reprise est strictement limitée à l’entraînement individuel et collectifLa tenue des différentes compétitions est donc suspendue à minima jusqu’à fin décembre afin d’éviter les brassages de population et les risques de contamination.

4/ Conditions d’accueil des mineurs 

Les activités sportives organisées devront être adaptées pour éviter le brassage entre les enfants :

  • Composition de groupes homogènes, stabilisés pour toutes les séances courant jusqu’à fin décembre ;
  • Effectifs réduits ;
  • Créneaux horaires dédiés pour chaque groupe.

Le protocole sanitaire de la FFHG (pièce jointe) ainsi que les protocoles mis en place dans vos clubs pour tenir compte de vos spécificités, restent en vigueur et doivent être respectés. La partie concernant les rencontres de catégorie A et B n’est bien entendu pas applicable dans la mesure où ces activités ne sont pas autorisées entre le 15 décembre et la fin du mois.

Le port du masque, en dehors de la pratique sportive, est obligatoire dès l’âge de 6 ans.

Le lavage des mains doit être réalisé, à minima :

  • A l’arrivée dans l’établissement et/ou au début de chaque séance ;
  • Avant le reprise de séance lorsque le mineur est allé aux toilettes ;
  • A la fin de la séance et/ou à la sortie de l’établissement.

5/ Utilisation des vestiaires et/ou espaces clos 

Les vestiaires collectifs sont fermés pour les activités encadrées à destination des mineurs. Par conséquent, il en va de même pour les douches.

La fréquentation des autres espaces clos et la durée des séances doivent être modulées pour respecter la densité et le flux des pratiquants.

L’aération par ouverture des fenêtres doit impérativement être réalisée en permanence. Les salles sans possibilité de ventilation naturelle possible et sans équipement de ventilation mécanique contrôlée (VMC) ne doivent pas être utilisées. 

Une jauge de fréquentation maximale des espaces clos doit être définie, affichée à l’extérieur et à l’intérieur des locaux et respectée. Cette jauge se base sur :

  • Le respect de la distanciation physique lors des activités ;
  • La capacité de renouvellement d’air des locaux d’activité ;
  • Les caractéristiques architecturales ;
  • Le volume des locaux.

Il est recommandé aux pratiquants d’apporter leurs propres conditionnements d’eau personnalisés et en aucun cas de ne partager leur gourde ou leur bouteille avec une personne extérieure à leur foyer. Il en est de même pour les serviettes.

En tout état de cause, vous devez acter avec le gestionnaire/propriétaire de la patinoire la possibilité ou non de procéder à l’ouverture des vestiaires et vérifier qu’aucun arrêté préfectoral n’est venu prononcer des mesures plus restrictives.

6/ Accès des parents à la patinoire / Communication avec les familles 

Par principe, les responsables légaux ne sont pas admis dans l’enceinte de la patinoire, sauf nécessité impérieuse. En cas d’accès exceptionnel, ils doivent être munis de masques, respecter une distanciation physique d’au moins un mètre et procéder à un lavage des mains à l’entrée. Nous insistons sur le fait qu’en tout état de cause, cet accès doit rester EXCEPTIONNEL et JUSTIFIE par des motifs impérieux.

Vous devez également les informer préalablement des modalités d’organisation des activités et de l’importance de respecter les gestes barrières. Ils doivent en outre être vigilants et surveiller l’apparition d’éventuels symptômes chez leur enfant avant qu’il ne parte du domicile (température inférieure à 38°, etc.). Enfin, ils auront pour obligation de déclarer sans délai au Manager COVID Club et/ou à l’éducateur sportif en charge de l’encadrement du groupe de mineurs, la survenue d’un cas confirmé au sein du foyer en précisant si c’est le mineur qui est lui-même positif. Dans ce cas, le mineur en question ne pourra prendre part aux activités.

7/ Publics prioritaires 

L’accès aux patinoires des publics prioritaires est quant à lui toujours possible.

Toutefois, seuls les sportifs professionnels, les sportifs de haut niveau, les publics en formation professionnelle et les personnes à handicap reconnu par la MDPH ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique, seront autorisés à déroger au couvre-feu dans le cadre de leurs déplacements.

Pour rappel, les publics prioritaires sont les suivants : sportifs professionnels, sportifs de haut niveau, groupes scolaires et périscolaires, personnes en formation universitaire ou professionnelle, personnes détenant une prescription médicale APA et personnes à handicap reconnu par la MDPH ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique, conservent l’accès à l’ensemble des équipements sportifs (plein air et couverts). L’accès aux vestiaires est autorisé pour ces publics.

La Cellule COVID de la FFHG reste bien évidemment à votre entière disposition pour toute information complémentaire dont vous auriez besoin (cellule.covid@ffhg.eu).

Bonne reprise à toutes et à tous !

Pascale DURANDARD

Manager COVID National

Les commentaires sont désactivés.