Fin de saison pour les Renards et bilan avec Gilbert Ledigarcher

play off 2015

Lors de notre dernière rencontre, les Renards d’Orléans s’apprêtaient à affronter Wasquehal en 1/8e de finale de la Coupe. Peux-tu nous résumer cette confrontation ?

On a manqué notre rencontre à domicile le 7 mars : Orléans est une équipe encore un peu jeune et un peu tendre, face à Wasquehal qui est une équipe plus âgée et confirmée. Nos Renards ont fait illusion pendant ce match, mais il y a malheureusement eu confusion entre le jeu et l’enjeu. Du coup, notre jeu plaisant a été anesthésié par la pression, on a fini à 5-3. La semaine suivante à l’extérieur, on a pris un 9-3 qui fait mal : un premier tiers où on ne voit pas le jour et où Wasquehal est très bon, un sursaut d’orgueil en second tiers, puis on lâche prise pendant le troisième tiers. Cette équipe de Wasquehal nous a donné une leçon de réalisme et l’aventure s’est arrêtée là pour nous.

Pour autant, quel regard portes-tu sur cette saison ?

Cette défaite en 1/8e de finale ne doit pas masquer notre réussite. Pour résumer, ce fut une excellente saison : bonne sur le plan sportif, excellente en terme d’aventure humaine. On a monté un groupe sain, qui évolue dans une bonne ambiance. Le championnat a été de très haute tenue et s’est joué dans un mouchoir jusqu’au dernier weekend. Nos Renards y ont évolué avec un excellent esprit et une vraie envie de jouer. En termes sportifs, l’équipe s’est renforcée, consolidée. On a utilisé 27 joueurs. On envisage maintenant la saison prochaine.

A quoi ressemblera cette saison 2015-2016 ?

Je termine actuellement les entretiens individuels avec les joueurs pour constituer la future équipe. Elle devrait ressembler à celle de cette année pour la composition, mais je la voudrais plus compétitive pour aller le plus loin possible. Cette année, on est allé voir ce que c’est qu’un 1/8e de finale. L’an prochain il faudra aller voir au-delà.

Il faut par ailleurs faire le point sur nos partenaires et trouver des idées pour faire entrer de l’argent au club : la subvention de la Mairie est en baisse de 15 %, celle du Conseil Départemental n’est pas encore votée. On doit donc travailler sur ce double aspect des choses, mais vous verrez : les Renards à Orléans, c’est pas fini !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*