D3 : Play off : l’interview d’avant match, le samedi 7 mars (adversaire à déterminer)

play off 2015Dans le cadre de l’accès à ces play off, nous vous proposons de mieux comprendre l’univers des Renards : pour cela nous offrons à votre lecture deux clés :

VENEZ SUPPORTER LES RENARDS LE SAMEDI 7 MARS 2015 à la Patinoire d’ORLEANS

L’interview :

A l’heure où la saison régulière se termine pour les Renards d’Orléans (et c’est pas fini !), bilan en 3 questions avec Gilbert Ledigarcher, leur entraîneur

La saison régulière s’achève le week-end prochain : quel bilan tires-tu de ces derniers mois ?

La première chose qui me vient, c’est que jamais on n’a joué un championnat dans une poule (la poule A) aussi serrée. A l’issue du prochain week-end, et des derniers matchs pour certaines équipes, on devrait retrouver Nantes en première place avec 21 points, suivie de Brest, Orléans et Tours avec 20 points chacune. On peut ajouter que dans la poule, 6 équipes sur les 8 ont toujours été en mesure de s’accrocher les unes aux autres et de se tirer la bourre. Ça donne une saison survoltée et pleine de suspense ! Et c’est pas fini !

Tu as aussi mené un groupe qui a bien sorti les dents…

Effectivement, je suis heureux du recrutement qu’on a fait l’été dernier : on a enfin des buteurs, et on marque. Le trio Kamzik-Levêque-Lannes est clairement notre trio d’attaque. Mais, au-delà, la vraie force du groupe, c’est son unité. Ce sont des garçons qui vivent bien ensemble, dans une grande humilité entre les différents niveaux de chacun. Ils se retrouvent autour d’une énergie commune : ils ont faim de jeu et de victoire. Le taux d’absentéisme est très bas, ils sont réellement investis et très présents. J’ai pris beaucoup de plaisir avec ce groupe. On peut aussi souligner notre belle 2e place collective au classement du fairplay, avec seulement 276 minutes de prison pour nos Renards. C’est assez représentatif, et très important : ça permet de passer une saison sans faire le gendarme, pour mieux se concentrer sur le jeu.

Et puisque c’est pas fini, la suite pour les Renards ressemble à quoi ?

Notre objectif de début de saison est atteint. On voulait finir dans les quatre premiers de la poule, on est assurés d’y être, sans doute à la 2e place ex-aequo, en fait la 3e place avec le goal average. Grâce à cet excellent classement, on va jouer les 8e de finale en rencontrant probablement Wasquehal. Là, c’est du gros client : une équipe homogène, la meilleure attaque du championnat avec 104 buts. Leur ambition, affichée dès le début de saison, c’est de monter en D2. Face à eux, nos Renards ne se posent pas de question. Ils sont confiants et feront le maximum pour gagner. On est une équipe qui peut renverser des situations, comme dernièrement à Rennes. On a les ressources mentales et l’énergie pour arracher nos 2 victoires. Rendez-vous donc à tous pour 2 gros matchs à venir : le 7 mars à la patinoire d’Orléans pour le match aller, le 14 mars pour le retour à Wasquehal !

_____________________________________________________________

ALLEZ LES RENARDS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*